corpet
gare-ta
blanc-misseron
buffaud

Amplepuis - Saint-Vincent-de-Reins


Amplepuis - Saint-Vincent-de-Reins carte plus large

Aujourd'hui on va visiter l'ancienne ligne d'Amplepuis à St.-Vincent-de-Reins. La région n'est pas très peuplée, idéal pour un tour en vélo. Aussi le fait que la gare soit toujours deservi--bien qu'il n'y a pas beaucoup de trains qui s'arrêtent--aide pour touver le point de départ. Le bâtiment de la gare d'Amplepuis a la forme typique des gares PLM.
À coté un bâtiment gare typique d'un chemin de fer secondair.
Derrière une halle machandise aussi typique.
Aussi ce bâtiment un peu plus loin a pu faire partie des installations. La ligne quittait les voies PLM peu après pour descendre et franchir la vallée et la rivière. Allez, c'est parti.
Le pont se trouvait au lieu du rond point à l'issue d'Amplepuis. J'ai raté les traces derrière les usines et le Intermarché. Après le rond point encore des ancinnes usines et plusieurs supermarchés. Visiblement une ancienne ville industrielle. À l'issue on trouve une ancienne halte non mentionnée dans les documents que j'ai vu. Le chemin finit sans issue. On prend la route vers Cublize qui emprunt l'autre coté de la vallée.
Sur le terrain de la gare des Tuilères une scierie s'est installée.
La gare est utilisée comme maison de stock de bois.
Beaucoup de place pour des voies.
Au bout du terrain il y a encore un bâtiment typique pour un chemin de fer.
Normalement j'aurais dit, une maison de garde, parce que la route franchissait la voie juste derrière, par ici. Mais à une distance de seulement soixant mètres de la gare?
La voie continue à monter sous arbres.
On ne peut pas aller beaucoup plus loin. Au fond on voit le barrage du lac des sapins, un lac artificiel qui n'a pas encore été là au temps du tacot.
Vers Cublize, à l'autre bout du lac, on retrouve l'ancien tracé.
À travers d'une tranchée ...
... on arrive à la gare de Cublize.
La voie continue en direction vers Saint Vincent et joige la route principale peu après Cublize.
Une douche arrive et me force de faire une petite pause au bord de la route sous un groupe d'arbres avec feuillage épaisse.
Dix minutes plus tard je peux continuer, des maisons ruinées au bord de la route montrent que l'économie dans la vallée allait mieux dans le passé.
La route me semble trop courbée pour la plateforme d'un chemin de fer. Et en fait, ces arbres en face? Signe typique d'une ancienne ligne de chemin de fer.
Et voilà, c'est le tracé qu'on cherche. Par où j'ai raté son départ de la route?
Après avoir suivi le tracé pendant quelque kilomètres j'arrive ... pile à l'endroit où j'ai fait ma petite pause.
La ligne suivait la route quelque mètres au dessus.
un bout tout droit sous arbres.
La surface devient plus agréable à rouler.
une maison de garde et un restaurant modern en face
On continue à l'orée ...
... et sur goudron ...
À travers une tranchée, à nouveau sur gravier.
On continue ...
"passage à niveau"
ça se couvre à nouveau.
On joint la route.
Et on arrive à la gare de Saint-Vincent. Sur premier plan une belle grue ...
... derière le bâtiment de la gare et la remise.
Voici une petite documentation sur la ligne. Un projet d'une prolongation de la ligne jusqu'à Belleroche était déjà assez avancé. Le tracé à déjà été aborné. Mais le project a été abandonné. D'ici on va monter vers Saint-Vincent et le Col du Pavillon pour aller à Cours-la-Ville, le terminus d'une autre ligne d'interêt local qui va nous amener vers Saint-Victor de Reins, quelques kilomètres d'Amplepuis, le point de départ de la journée.

bernhard p lang a gmx p ch
Last modified: 0000-00-00 00:00:00