corpet
gare-ta
blanc-misseron
buffaud

Lyon - Sault-Brenaz

Sur le chemin vers Lyon on va visiter la ligne des tramways de l'Est Lyonnais de Lyon à Sault-Brenaz. À cet endroit, la ligne été raccordée aux Tramway's d'Ain avec la ligne vers Brégnier-Cordon. Bien que la ligne PLM de Ambérieu-en-Bugey vers Les Sablonnières passait derrière le village, il n'y avait pas de raccordement, ni une gare. Ceci est l'aire de la gare de correspondance entre la ligne à voie normale vanant de Lyon et la ligne des Tramways d'Ain vers Brégnier. Le bâtiment voyageurs était situé à la position du garage à gauche.
La ligne vers Brégnier quittait le terrain à travers une zone industrielle avec plusieurs embranchements particuliers. Au premier plan quelques pylones qui pourraient être encore une succession de l'époque des Tramways.
Un terrain vaste et inutilisé aujourd'hui. La ligne PLM se trouvait dessous les arbres à gauche.
La ligne vers Lyon croisait le village et franchissait le Rhône par le pont routièr. Au carrefour devant nous il avait encore un embranchement particulier.
Sur l'autre rive il y avait une halte. Aujourd'hui il y a une grande carrière. La ligne passait par ici ...
... et sous le grand stock du gravier. Déjà à l'époque il y avait deux carrières par ici.
La ligne suivait la route jusqu'à ici pour monter en suite à gauche. Il y a une ancienne carte postale de cet endroit qui montre la route à droite et le chemin de fer à gauche. Aujourd'hui deux routes, plus des rails. La gare semble de ne plus exister.
La ligne suivait probablement la route vers La-Balme. En suite peut-être par ce chemin à travers champ.
La gare de La-Baumes-les-Grottes à été rasée aussi, une maisonette minable à pris sa place.
Pour un bon kilomètre, la ligne suivait la route. Ici, elle quittait la route et continuait sa direction en site propre pendant que la route fait un petit détour.
Après quelque kilomètres en accotement on touve la gare de Hières-sur-Amby. Il y avait plusieurs embranchements particuliers et le transbordement avec un chemin de fer à voie métrique vers Optevoz.
Saint-Etienne, situé sur une colline, était contourné en contrebas avec une halte. Il fesait franchemen trop chaud pour chercher des traces de cette halte dans les ruelles. À Passieu il y avait une halte sur ce carrefour.
Peu après la ligne quittait la route principale pour se rendre par la route à gauche ...
... vers la gare Romain-de-Jalionas. À l'époque cette gare elle se trouvait au millieu des champs. Une antenne vers Cremieu bifurquait par ici. En direction vers Lyon la ligne se séparait en deux branches via Pont-de-Chéruy et via Loyettes qui se réunissaient à nouveau à Belmont.
À Cremieu on avait correspondance avec la ligne à voie normale Lyon - Sault-Brenaz des chemins de fer de l'Est de Lyon.
Sur le terrain de la gare on voit la voie normale transfermée en voie verte.
Un petit "souvenir"
La ligne continuait vers la ville de Cremieu. Au terminus il y avait une boucle autour de la maison à gauche pour retourner vers la gare. J'ai raté la gare Cremieu ville qui ne se trouve pas par ici mais une rue plus loin à gauche.
Les deux branches de la ligne vers Lyon se réunissaient peu avant ce pont qui franchit la Bourbre à Belmont, le seule ouvrage d'art de la ligne.
Les rails étaient encore présent jusqu'aux années quatrevingt. Ils étaient enlevés pour peu après construir un nouvau pont à coté.
Dans la suite, vers Lyon, on retrouve encore quelques bâtiments de gare, Villette d'Anthon,
et Jons.
Et encore une fois Jons. J'ai du terminer ici pour encore arriver à la destination dans les monts du Lyonnais. Je continuirai le réportage lors d'un autre passage ici.

bernhard p lang a gmx p ch
Last modified: 2014-06-28 22:38:22