corpet
gare-ta
blanc-misseron
buffaud

Molsheim - Saverne

La ligne prenait son origin à la gare de Molsheim. Les premiers 300m existent encore comme embranchement particulier.
En face d'un rond point et le parking d'un supermarché on redécouvre la plateforme sous forme d'une voie verte.
Elle est bien amenagée.
Un pont qui n'arrive pas cacher son passé ferroviair.
En courbes à large rayons d'un chemin de fer à voie normale on prend la direction vers Avolsheim.
La gare de cette localité se cache derrière les haies épaisses et élevées.
Son terrain est utilisé par un parking et une aire de repos.
On continue à coté de la route vers Soulz-les-Bains, vue en arrière.
La gare de Soulz-les-Bains, quelque peu transformée et pas dans son meilleur état.
On continue au bord de la Mossig.
Passage à niveau avec la route vers le hameau le Canal.
Un passage d'eau.
L'autre bout en face, la ligne continue tout droit.
On entre le terrain de la gare de Scharrachbergheim-Irmstett. Une entreprise de construction semble de la utitliser.
En suite la continuation tout droit dans l'horizontale.
Un autre petit pont à travers d'un ruisseau.
La gare de Kirchheim se cache derrière les arbres au fond dans la vue en arrière.
La continuation tout droit nous amêne vers Marlenheim À gauche, derrière les arbres, on trouvait à l'époque une deuxième plateforme, celle de la ligne de tram de Strasbourg à Westhoffen.
On franchit à nouveau la Mossig par un pont un peu plus important.
À peu près à cet endroit, au début de la rue de la gare, la ligne de tram Strasbourg - Westhoffen croisait la ligne vers Saverne. Le terrain de croisement a été profondement changé par la constuction de la nouvelle route de contournement de Marlenheim.
La gare de Marlenheim est bien conservée et utilisée par privé, ici le coté cour voyageurs.
On longe la route de contournement sur une piste cyclable. L'ancienne plateforme se trouve à l'autre coté de la route (à revisier).
Ce bâtiment se trouve sur le terrain d'une grande scierie à coté de l'ancienne plateforme. À l'époque, la scierie était probablement un bon client de la ligne de chemin de fer.
Le même bâtiment dans la vue en arrière.
Toujours à coté du terrain de la scierie un autre pont sur la Mossig.
On continue dans la forêt ...
... en serpentant au bord de la Mossig.
Peut-être une ancienne gare au hameau le Kronthal.
Vue en arrière.
On arrive à Wasselonne. Pour un bout, la piste cyclable devient rue de quartier.
L'ancienne gare de Wasselonne se trouve au milieu du quatier entourée par des maisons construites plus recentes.
La halle à marchandise.
Les bâtiments de la gare de l'autre coté.
La continuation bien déguisée vers Romansviller.
Au bout de la rue en impasse recommence la piste cyclable sur l'ancienne plateforme.
Passage à niveau,
La piste monte de mainère trop raide pour un chemin de fer, mais toujours tout droit. De plus proche on comprend qu'est-ce qui s'est passé par ici. Un pont franchissait une tranchée qui a été remblayée. Pour faire passer la voie verte (ce qui n'aurait pas été un problème avec une tranchée encore existante) on a du enlever les balustrades dû pont.
Vue en arrière vers la gare de Wasselonne et le pont coupé.
On redescend vers le niveau original de la plateforme.
Passage à niveau, à l'époque on trouvait un passage inférieur par ici.
Vue en arrière, le niveau continue d'osciller à cause des tranchées remblayées et des remblais enlevés.
On redescend pour encore une fois.
L'ancienne gare de la Papeterie.
Elle est bien conservée mais se cache un peu derrière les clôtures.
Vestige d'un petit pont.
On arrive à un passage à niveau avec une maison de garde.
Vue en arrière.
La continuation vers Romansviller.
On serpente dans les flancs des collines.
Dans l'approche de la gare de Romanswiller.
Les bâtiments de la gare de Romanswiller se cachent au fond derrière les arbres. Par ici se trouvait un triangle ferroviaire à la bifurcation de la ligne vers Wangenbourg-Engenthal.
Voici la gare de Romanswiller derrière la haie.
La halle à marchandises.
La gare de Romanswiller, coté cour voyageur.
Dans la continuation ligne vers Saverne il faut s'imaginer un passage à niveau par ici.
Au fond le viaduc qui franchit la Mossig, ouvrage d'art le plus important de la ligne. La continuation suivera après mon prochain passage.

bernhard p lang a gmx p ch
Last modified: 2014-06-29 08:40:56