corpet
gare-ta
blanc-misseron
buffaud

Pontarlier - Besançon

introduction

Fertans - Cléron

En suite on passe en continuation droite à coté d'un entrepôt d'une scierie. Il ne reste plus de trace d'une halte ou d'une gare dans le village.
D'ici le chemin est bien indiqué par de petits panneaux, grace au Musée du Tacot à Cléron.
Après l'entrepôt on continue d'abord dans la horizontale au dessus d'une pente assez raide.
Qu'est-ce qu'il fait au juste avec son appareil bizarre?
On continue dans une végétation riche ...
... vers la falaise de Fertans.
Vue en arrière sur la plateforme venant de Fertans
Du ballast sur toute cette partie indique le passé du chemin.
La pente devient plus en plus raide, ici dans la vue en arrière. Une ballustrade protège contre la chute. Sur une ancienne photo on voit un train monter la rampe exactement devant cette ballustrade. Remarcable est l'absence totale de la végétation sur cette photo, ce qui montre l'effort des travaux necessaire pour construire cette étappe en rampe forte.
On continue, probablement taillé dans le roc, vue en arrière.
Ene autre ballustrade devant l'abîme ...
... et on continue dans les rochers ...
... en pente forte.
Ici un peu plus d'espace ...
... peut-être un ancien évitement sur la rampe? (vue en arrière).
Une échelle longue descend vers la ligne ...
... pour la quitter à droite à peine visible. La ligne continue à descendre bien escarpé.
À nouveau proche du roc ...
... avant que le terrain s'ouvre un peu et que la végétation devient plus dense.
Vue en arrière.
Peu sinueux on descende dans la pente ...
... avec plus en plus de végétation.
De temps en temps il y a un petit panneau, bien qu'ici ce ne serait pas vraiment nécessaire. Le tracé est assez bien visible par ici.
On sent toujours le ballast sous les pieds, même quand il n'est pas visible.
Jusqu'à Cléron on a encore un bon bout à descentre.
Une route forestière croise.
Après le cemin est parfois étroit.
Mais avec les panneaux il n'y a pas de doute sur la direction à prendre.
Dans les clôtures il y a du nouveau employe pour les anciennes traverses qui se trouvent au chômage.
Apres un autre croisement avec une route forestière on continue plus couvert de végétation dans le pâturage. Un panneau nous prévient des taureaux. Le jour du reportage il se sont apparemment battus par ailleurs. On n'a pas croisé un chat.
Par ici on ne voit prèsque plus le tracé.
Mais une autre vue sur la vallée de Cléron.
Un arbre tombé barre le tracé ...
... et encore une clôture dans les broussailles.
À part de ce bout court, le tronçon est toujours bien praticable, grâce à l'équipe du Musée du Tacot. On peut aussi contourner le bout couvert de végétation par un chemin à travers champ quelque mètres en dessous qui croise la ligne par ici. Le tracé continue à descendre à droite.
Par ici était aussi située la halte d'Amondans ...
... de laquelle il ne reste que le mur de soutènement. Le tracé se perde au centre de la photo dans les broussailles en direction de la rampe de Fertans.
On continue à l'orée au dessus de Cléron.
En face les formations géologiques typiques du "Tafeljura".
Vue en arrière.
En dessous parmi les arbres on devine l'arc du viaduc de Cléron
La vue en arrière montre les pentes traversées auparavant. Le tracé monte dans la forêt vers la trouée à gauche du centre de la photo. Fertans est situé à son bout supérieur.
Le terrain devient moins accidenté, mais la ligne garde toujours la pente uniforme pour descendre la différence en altitude jusqu'à Cléron.
La vue s'ouvre sur le paysage au nord de Cléron.
Après Cléron la ligne quitte d'abord le champ visuel à droite, pour traverser après en dessous des bâtiments au centere de l'image et aller dans la trouée au fond à l'ombre. Autour de la "Tafeljura-Zunge" elle va ensuite à Epeugney.
Dans la vue en arrière on devine quelque maisons de Fertans dans la trouée en haut au fond. En bas au premier plan il y a la zone industrielle de Cléron qui héberge à coté d'une grande fromagerie aussi le Musée du Tacot.
On continue en pente constante à travers le pâturage ...
... et d'une tranchée peu profonde ...
... vers un champ vaste qui est contourné dans une longue boucle. La série d'arbres au fond marque le cours de la ligne.
Le tracé tourne à gauche au bord du champ ...
... pour se rapprocher à une tranchée.
Celle-ci devient plus en plus profonde ...
... vue en arrière ...
... pour monter quelque mètres de manière abrupte a sa fin. Est-ce que on vient d'emprunter seulement un chemin à travers champ à coté du remblai plus élevé?
Non, environ cent mètres plus loin on touve un pont au milieu du champ ...
... et après sa ballustrade on voit à nouveau la tranchée.
Vue en arrière. La tranchée à la place de ce champ a été remblayée. La tranchée venant de Fertans se finit derrière la série d'arbres à gauche.
Grâce au travail de l'équipe du Musée du Tacot la ligne est accessible par le dessous du pont par quelque marches ...
... ici le pont même ...
... et on arrive dans la tranchée. Le pont par dessous.
On continue dans la tranchée.
Après la tranchée on traverse quelque mètres de champ, ici dans la vue en arrière, à-peu-près au milieu de la grande boucle à 180 degrés.
La boucle continue sous arbres, toujours en pente constante.
En fin à nouveau vers l'intérieure de la vallée ...
... croisant un chemin à travers champ ...
on arrive sur une route goudronnée qui monte vers un étable.
Vue en arrière vers le tracé.
En suite on continue à nouveau sur caillotis. Une courte pente forte montre que la routre croisante soit plus récente que la plateforme du Tacot.
Dans la pente on vait la plateforme au dessus de la grande boucle comme une marche dans le terrain en dessous de l'orée.
La piste en cailloutis donne à travers une tranchée vers l'intérieure de la vallée ...
... sur le viaduc supérieur de Cléron.
Autre vue du viaduc.
Bien visible de la route on a installé une imitation d'une automotrice.
On ne pouvait pas mieux tirer l'attention à l'ancienne ligne de chemin de fer.
Vue en arrière. Dans la pente une série d'arbres dans l'ombre indique le tracé. Entre cet endroit et le viaduc il y a--à droite et en dehors de la photo--la grande boucle qu'on vient de visiter.
Au milieu du pont on voit le terrain de l'ancienne gare partiellement dissimulé par les arbres, ici au centre de l'image.
La tranchée entre le pont et la gare sert aujourd'hui partiellement comme aire du sport.
Très bien!
Vue en arrière de l'ancienne terrain de la gare vers la place du sport et la voie qui part à droite vers le viaduc.
Aussi ici l'équipe du Musée du Tacot a fait un bon travail, bravo!
Vue de la route sur le viaduc entier ...
... en encore une fois pris au dessus de la gare.
Un panneau à l'issue de Cléron sur la route vers Fertans motre le chemin vers le "Musée du Tacot".
La gare de Cléron est bien conservée. Elle est actuellement utilisée.
Au fond du terrain on trouve encore la remise.
Aussi au centre du village on appelle la memoire ...
... dans le passé et le présent.
up
bernhard p lang a gmx p ch
Last modified: 0000-00-00 00:00:00