corpet
gare-ta
blanc-misseron
buffaud

Pontarlier - Andelot-en-Montagne - Salins-les-Bains

introduction

Pontarlier - Entreportes

Debut de la ligne à la gare de Pontarlier.
Selon "Le Tacot" la ligne franchissait la ligne PLM à voie normale Pontarlier - Gilley par un passage supérieur, souvent raison pour les patinages de la locomotive aux temps mouillés. Il ne reste aucune trace de la rampe correspondante. Un bâtiment qui resemble les gares de la region se trouve au sud-ouest de la ville, vers l'endroit où il faudrait chercher le passage sur la ligne PLM, ainsi que le dépot. Au fond et au niveau plus bas passe l'ancienne ligne Pontarlier - Giles (photo vers sud-ouest).
autre vue du même bâtiment
peut-être un reste de la rampe, ou un surlèvement pour trier les waggons de marchandise?
Aucune trace ne reste de la ligne entre Pontarlier et Houtard. Selon "Le Tacot" la ligne suivait la rue principale. À coté de cette rue il y a deux rues secondaires en accotement, assez d'espace pour une ligne de chemin fer.
Après le pont au bout du village la route tourne à gauche. C'est par ici où on trouve pour la première fois une trace du chemin de fer, en forme d'un chemin en accotement de la route vers Levier.
Vue en arrière
Caché par les arbres la voie continue à longer la route
Quelque mètres plus loin un peu mieux visible.
Croisement avec la nouvelle route de contournement. L'ancienne continue tout droit vers Chaffois.
Sous les arbres entre l'ancienne et la nouvelle route on voit un remblai tournant vers la gauche.
La colline à l'est de Chaffois était soit contournée soit tranchée. Il n'y a plus de trace ici. Peu après la colline une route secondaire employe apparement l'ancienne voie qui coupe ici à nouveau la nouvelle route qui contourne Chaffois. Et cette route secondaire fait prolongation exacte du tracé en direction de Pontarlier. Si l'ancienne tranchée du Tacot n'a pas servi pour le même de la route de contournement, le tracé a du se separer de la route secondaire par ici vers la gauche.
La nouvelle route croise la voie, la route secondaire tourne à gauche.
Vue de la nouvelle route vers Chaffois.
Vue en arrière vers la route.
La voie tourne vers la gauche en parallel par rapport à une rue avec des maisons recement construites.
Vue en arrière
... et tourne à nouveau un peu à droite,
vue en arrière,
à l'entrée de la gare de Chaffois.
vue en arrière de la gare
Les deux bâtiments de la gare, forme typique des gars CFD. Comme la plupart des bâtiments de la ligne ils sont utilisés.
Le nom de la rue indique encore l'ancienne fonction.
Après la gare la ligne est couverte par une place de parking et le giratoire de la route de contournement. La première trace sans doute est une tranchée quelques centaines de mètres plus loin derrière le rond point.
Dans la vue en arrière vers Chaffois quelques arbres et buissons marquent la voie en prolongation de la tranchée.
Et encore plus lois dans la même direction vers Chaffois on voit une coupure dans le bord de la route vers Levier. Difficil à dire s'il s'agît d'une trace de la ligne. Dans le champ qui suit on ne voit rien, ce qui ne veut probablement pas dire grand chose. La ligne aurait pu contourner la colline à l'endroit du giratoire d'aujourd hui pour gagner de l'altitude. La photo satellite montre une faible trace courbée dans le champ.
Après la tranchée, la voie va à travers champ et fait parti du pâturage, en principe praticable mais pas comme "chemin officiel".
Le même remblai vers sud-est en direction de Chaffois.
Le remblai est couvert d'herbe, integré dans le pâturage.
Le tracé franchit une route secondaire et traverse à nouveau le pâturage.
En courbe longue dans la pente de la colline la voie suite à distance une autre route secondaire.
Au bout de la courbe la voie joint la route secondaire. Visiblement, les visiteurs ne sont pas les bienvenus. D'ici, la ligne devient chemin praticable, enfin!
La voie va un bout tout droit, à travers du terrain peu accidenté.
... et est souvent emprunté par les randonneurs et les cyclistes.
Sous arbres la surface change en cailloutis.
Une petite forêt est traversé par une legère descente. vue en arrière.
À la fin de la forêt la voie prend à nouveau l'horizontale.
... et joint après un léger tournement à gauche la route Pontarlier - Levier,
... et longe en suite la route en accotement.
Le chemin part peu après vers la gauche. La ligne continue à longer la route, maintemant impraticable.
Au bord de la route seulement les arbres montrent l'emplacement de l'ancienne voie. Dans un bout court à travers champ on ne trouve plus aucune trace.
Mais la suite sous arbres quelque mètres éloigné de la route ne laisse aucun doute de la direction à prendre.
Le remblai tourne un peu à droite ...
... et entre le terrain de la gare d'Entreportes, lieu de l'embranchement vers Besançon.
La gare d'Entreportes est située sur terrain en proprietée privée inaccessible. Le bâtiment n'est pas utilisée actuellement (2009).
up
bernhard p lang a gmx p ch
Last modified: 0000-00-00 00:00:00