corpet
gare-ta
blanc-misseron
buffaud

Saint-Louis - Waldighoffen

Aujourd'hui on va visiter l'ancienne ligne à voie normale qui joignait Saint-Louis avec Waldighoffen. Ici l'endroit de la bifurcation entre Saint-Louis Neuweg et l'aeroport Bâle-Mulhouse. La vraie bifurcation se trouve déjà dans l'ancienne gare de triage de Saint-Louis. La troisième voie à coté de la voie double vers Mulhouse a partiellement été enlevée. La ligne vers Waldighoffen quittait la ligne vers Mulhouse par ici en face.
La ligne se cache sous les abres en arrière plan, l'endroit de la bifurcation au milieu du cliché.
Sur le remblai on trouve encore les rails, là où la végétation sauvage le permet.
C'était sur ce pont ici que je les ai retrouvés.
La ligne franchit après l'autoroute vers Mulhouse.
Ensuite il faut passer en dessous des pistes de l'aeroport Bâle-Mulhouse.
On remonte à coté de la route ...
... pour rentrer sur le terrain de l'ancienne gare de Blotzheim.
Le bâtiment de la gare n'existe plus ou a été transformée.
À gauche on va tout droit, à droite on est emporté vers la gauche. Cet aiguillage s'est bien déformé, le deraillement lors du prochain passage d'un véhicule ferroviaire est programmé. Je ne pense pas, par contre, que ces rails sont encore relies au réseau.
Il n'y a plus des rails après l'ancienne gare. Le remblai se trouve à gauche à coté du chemin à travers champ.
Un pont métallique marque la continuation de la ligne.
Cette route indique la suite.
On pourrait penser que la plateforme continue sur le chemin cailloutis. La vue aerienne montre qu'on est sur une fausse piste. La ligne passait à travers du terrain à gauche sur lequel des maisons ont été construites après la dépose de la voie. En plus, la continuation tout droit donerait une pente et une descente, très peu probable pour un chemin de fer.
J'ai raté ensuite le tracé vers Michelbach-le-Bas. Ici le pont après la gare de Michelbach-le-Bas.
La gare de Michelbach-le-Bas.
Probalement un bâtiment de la gare qui a été transformé.
On retrouve la plateforme par les culées d'un pont qui franchissait la route de Ranspach-le-Bas vers Hésingue.
L'autre culée en face. D'ici je suis retourné vers Michelbach. Il y a un petit parking à coté et un chemin à travers champ qui permet l'accès à l'ancienne plateforme.
La plateforme à peine à reconnaître sous la végétation.
Le chemin à travers champ joint l'ancienne ligne.
Sous arbres ...
... et à travers champ ...
... on arrive à Michelbach, ici la vue en arrière.
À travers du terrain privé on arriverait sur le pont avant la gare.
On retourne et continue en direction de la gare commune de Michelbach-le-Haut et Attenschwiller.
Dans un tunnel vert très agréable.
Vue en arrière.
La vue s'ouvre vers le nord-ouest.
La plateforme entre dans le fourré au fond.
Le chemin fait une petit détour autour un d'un terrain de foot. L'ancienne ligne se cache derrière ...
... pour reapparaîte sur le terrain de la gare Michelbach-le-Haut - Attenschwiller.
Voici le bâtiment de la gare
Le bâtiment voyageur avec halle à marchandise accolée.
Encore une photo.
À nouveu une belle vue vers les Vosges.
La gare en arrière plan, au bout ...
... de cette rue.
La suite se cache sous les arbres à droite, dans une tranchée au première plan, au même niveau que la route en arrière plan.
Par un pont en métal on franchit une petite rue.
Le pont donne sur une place de parking dans la forêt ...
... pour continuer en suite comme route forestière sous arbres.
La végétation devient plus dense, on a un peu de la peine à suivre la ligne.
La plateforme se trouve dessous les arbres.
Vue en arrière.
À nouveau plus difficil à suivre.
Au bord de la tranchée une maisonette surélevée par un tas des traverses. Le filet d'eau à nos pieds est bien sale et pourri.
Ah, c'est pour ça. La tranchée sert comme déchetterie, pas bien du tout ça, les salauds!
La ligne continue après cette aventure sale sous la ligne d'arbres à gauche vers Muespach-le-Haut et sa gare.
Un bout à travers le pâturage impénétrable.
Vue en arrière vers le champ.
La gare de Muespach-le-Haut.
La gare se trouve au bord de la rue à gauche, la continuation dans notre dos.
À travers d'un quartier recement construit ...
... on retrouve la plateforme.
D'ici, la ligne redescend vers Waldighoffen ...
... en surface cailloutis ...
... et en rampe constante (vue en arrière).
On arrive à Muesbach.
En surface goudronnée ...
... la rue de la gare.
La gare de Muespach.
La continuation de la rue de la gare ...
... vue en arrière ...
... nous amene vers un autre quartier de Muespach.
Vue en arrière.
Deux ponts dans la pente à l'issue de Muespach.
La culée du pont inférieur. Le remblai ensuite a été enlevé.
On continue sur la plateforme bien à reconnaître pour se rendre à Steinsoultz.
Toujour tout droit ...
... vue en arrière ...
... on se rapproche à Steinsoultz.
Vue en arrière.
À l'issue de Steinsoultz.
Plateforme déguisée. J'ai perdu un cliché de la halte de Steinsoultz.
Après plus de trace jusqu'à la gare de Waldighoffen. Il y avait un pont pour franchir la route Waldighoffen-Steinsoultz qui n'existe plus. Dans cette gare il y avait la correspondance avec les trains de la ligne Altkirch - Ferrette.

bernhard p lang a gmx p ch
Last modified: 2014-06-29 23:08:00