corpet
gare-ta
blanc-misseron
buffaud

Saint Hippolyte - Pont-de-Roide


Unbenannt voir sur une carte plus grande

Peu au dessus de la petite ville pittoresque de Sait Hippolyte, au fond de vallée du Doubs on trouve, sans doute, une ancienne gare de la societé "Compagnie des Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée", PLM. Le terrain de l'ancienne gare sert aujourd'hui de parking pour un supermarché. Le bâtiment de la gare est utilisée par une crèche.
L'entrée du terrain de la gare au premier plan. La gare était située à gauche en dehors de l'image. En arrière plan la vieille ville.
À lissue de la ville une maisonne privée a été construit sur la plateforme.
On continue sur un chemin à travers champ bien praticable dans le flanc de la vallée.
La ligne passe par une ancienne maison de garde ...
... et continue bien praticable dans la pente au dessus de la rue.
La vallée devient plus serrée, une ballustrade sécurise le mur de soutenement au dessus de la route vers Pont-de-Roide.
Une boucle serrée du Doubs nécessite un tunnel.
Le tunnel est en mauvais état. Directement à l'entrée le mur s'est éfondré. Et le mur encore debout derrière se voute menaçant. On n'ose pas d'aller plus loin. Voyons l'autre portail.
Devant le portail au nord il y a une tranchée.
La plateforme devant le portail.
Derrière ce portail l'état du tunnel est encore pire qu'au portail sud. Le mur s'est éffondré prèsque entièrement.
Il y a de nombreuses cailloux défaits et à moitié tombés ...
... et par terre les cailloux déjà tombés. Trop dangereux de pénétrer dans ce tunnel. Et s'il ne se passe vite quelque chose, il va probablement bientôt entièrement s'éffondrer.
Devant le portail au nord on trouve un chemin pédestre ...
... qui donne vers une maison située à coté du portail. Elle est trop grande pour une maison de garde. Probalement elle fait partie des installations de la station électrique dans le Doubs en dessous.
On continue dans la pente quelque dizaines de mètres au dessus de la route, ici à nouveau sur la plateforme en bon état.
Mais aussi ici on n'échappe pas à la morsure du temps.
Par un pont la ligne franchit les tuyeaux de refoulement de la station électrique en dessous.
Quatre tuyaux grondant de l'éculement d'eau et les turbines dessous la plateforme.
La ligne continue en rampe faible dans la pente droite.
La vallée s'élargit et le tracé passe bien visible dans la pente au dessus de la route.
Par un remblais on franchit ...
... un ruisseau qui vient d'une vallée laterale.
Après on continue tout droit et bien praticable.
Vue en arrière à travers le remblai.
Une ancienne maison de garde utilisé par un privé. Par ici, la ligne n'est plus praticable.
La ligne suit la route bien visible dans la pente droite.
Après un virage de prèsque 90 degrée l'ancienne ligne à du reculer devant l'agrandissement de la route.
Devant le hameau Villars-sous-Dampjoux la ligne s'éliogne de la route et s'aproche sur un remblai assez élevé au terrain d'une scierie, ici dans la vue au dessus le remblai marqué par une série d'arbres au fond.
De la route on voit à peine le remblai derrière les arbres.
Après le terrain de la scierie--le remblai à été partiellement aplani--
... on franchit un ruisseau ...
... et continue en accotement vers la bourgade ...
L'ancienne maison de garde d'un passage à niveau est toujours là. La ligne se dirige dans un courbe ...
... vers un pont qui franchit le Doubs.
Vue au delà du pont.
Et encore un passage à niveau, ici également la maison de garde existe encore.
Dans une grande courbe la ligne se dirigeait, marqué par une route, ....
... ver la gare de Villars-sous-Dampjoux.
Après le village le remblai est bien visible à l'orée, ici dans la vue en arrière.
En suite, la ligne est praticable en principe, mais avec un certain risque de se salir les chaussures et pantalons.
Derrière quelque maisons la ligne passe en ligne droite ...
... pour passer pour encore une fois à coté d'une ancienne maison de garde.
On continue à l'orée, dans un état semblable qu'avant.
Vue en arrière.
La plateforme longe maintenant une route secondaire par dessus ...
... et traverse à nouveau un hameau et une maison de garde.
Peu après, dans la dernière curbure du Doubs avant Pont-de-Roide, la route secondaire franchit le tracé qui continue à suivre l'orée.
La route monte accore. L'ancienne ligne continue comme chemin à travers champ.
Peu avant Pont-de-Roide on passe une tranchée bien profonde.
Vue en arrière.
Les véhicules à moteurs ne sont pas le bienvenus par ici.
Dans une courbe on passe derrière la zone industrielle au bord du Doubs, vue en arrière en amont ...
... une ancienne usine de Peugeot ...
... et au bout actuel de la file de rails de la ligne vers Montbeliard qui ne voit pas beaucoup du trafic non plus.

bernhard p lang a gmx p ch
Last modified: 0000-00-00 00:00:00