corpet
gare-ta
blanc-misseron
buffaud

Saint-Symphorien-sur-Coise - Messimy


Messimy - Saint-Symphorien-sur-Coise voir sur une carte plus grande

Après la visite de l'ancienne ligne de tram Viricelles - St.-Symphorien avec son terminus situé à l'autre bout de la ville on va continuer sur la plateforme du chemin de fer secondaire Messimy - St.-Symphorien qui liait cette ville au resau ferroviaire Lyonnais. Le terminus se trouvait sur un terrain à l'issue que j'ai raté. Je l'ai apris par une ancienne carte postale. Pendant quelque kilomètres on suit la route vers St.-Martin-en-Haut, ici un bout de l'ancienne route à l'issue de St.-Symphorien, la nouvelle coupe tout droit.
Vue en arrière, on contourne un terrain qui était peut-être utilisé par le chemin de fer.
Entre des voitures entreposées on trouve, ce n'est pars vrai, un fourgon du tacot.
Les poteaux en béton sur le même terrain ...
... portent encore des isolateurs. Mais la ligne n'était pas électrifiée. On ne sait donc pas.
L'autre bout de cette boucle est barré par des palettes.
Ici, on est déja un bon bout plus loin. L'ancienne ligne empruntait la route jusqu'à ce point en descendant dans la pente de manière assez sinueux. Beaucoup de circulation par ici, c'était la bonne décision de faire cette ligne dans ce sens en descendant jusqu'à ici.
Voici le premier vestige conservé de la ligne. Apres avoir franchi la route et un ruisseau, on se raproche à la gare de Le Nezel.
Le pont en maçonnerie.
Et la gare. De la route on pourrait croire qu'il ne s'agisse que d'une maisone de garde, éloignée des habitats...
... mais les installations avec halle à marchandises et une rampe de chargement montrent que c'était une vrai gare.
D'ici, l'ancienne voie se presente comme route goudronnée en très bon état. La carte Michelin la marque comme voie verte. La route est fermée pour le trafic motorisé, c'est très agréable à pédaler.
Vue en arrière vers la gare de Le Nezel.
Un pont montre que ce n'était pas toujours une route.
La rampe monte de manière très égale vers St.-Martin-en-haut.
Encore un pont ...
... avant faire une boucle pour gagner de l'altitude dans une petite vallée laterale.
... puis encore un pont.
On s'approche de St.-Martin-en-haut.
Encore une boucle.
... qui doit couper le flanc pour ne pas être trop serrée.
Ici une serie des photos prises de l'autre coté de la vallée. Le tracé mont en rampe constante ...
... en contrebas de quelques hameaux ...
... et utilisant les vallées laterales pour gagner l'altitude de St.Martin-en-Haut. On voit le clochier de l'église en arrière plan à gauche.
Zoomé
Et voici, l'ancienne voie s'aproche à son point culminant situé dans la ville de St.-Martin-en-Haut.
Dans la suite le tracé est bien integré dans la ville, on ne se rendrait pas compte sans le savoir.
Les bâtiments de la gare ont été rasés, il n'y a plus de vestiges par ici.
Seulement le nom du lotissment indique encore le passé.
Après la gare, la plateforme à disparu. La ligne passait à-peu-près par ici ...
... et continuait ensuite en direction vers Rontalon. Il devrait y avoir eu un pont pour rejoigner la route.
On retrouve la ligne à l'issue de St-Martin où la voie coupait la route pour ensuite emprunter un remblai en courbe, à gauche sur cette photo. La route fait un virage plus serrée au fond.
Le même remblai plus direct.
Et voici l'autre bout du remblai.
La ligne suivait en suite la route en accotement ...
... qui est par fois encore bien visible.
À nouveau un passage à niveau et la voie quitte l'accotement pour continuer la descente en site propre jusqu'à Thurins.
Au debut comme route forestière ...
... puis stop aux véhiculs à quatre roues.
À travers d'un champ en haut de la route on a la peine à reconnaître des traces à l'orée de la forêt.
Mais en face, il y a une serie d'arbres, indication typique.
Et en se retournant on realise que ce n'était pas une orée qu'on suivait, mais une série a'arbres semblable.
Par en bas, de la route, on voit clairement une trace qui traverse le champ par là où il faut chercher l'ancienne voie.
Et voila, il n'y a plus de doute, une tranchée dans la forêt en continuation droite par rapport aux traces trouvés dans le champ.
C'est vers cette vallée qu'on doit descendre.
On continue dans la forêt.
Du balast par terre nous rappelle le passé de ce chemin.
Un beau mur de soutenement au bord de la route. Au dessus on devine le remblai de l'ancienne voie.
Le même mur dans la vue en arrière.
Caché sous arbres on suit l'ancienne ligne sur des remblais élevés ...
... et dans des tranchées profondes.
Croisement d'un chemin forstier.
Et l'ancienne voie s'arrête soudain peu plus loin. La route a été agrandie et pour adoucir une courbe serrée on a coupé l'ancienne voie.
Par ici, même pour les véhicules à deux roues il n'y a plus de continuations. Ils doivent monter sur l'épaule. On monte des traces dans le terrain qui sont probablement dû aux travaux de l'agrandissement de la route.
Visiblement, on n'est pas le seule à marcher par ici. Il y a une belle piste battue.
Par ici l'ancienne voie recommence, peu au dessus de la route.
Le même endroit pris de l'autre coté de la route.
Un courte bout le tracé suit la route, probablement en site propre avant son agrandissement.
Peu visible dans l'ombre ...
... mais plus clair quand on est plus proche on quitte à nouveau la route.
Un petit pont pieton improvisé ...
... nous amène dans la tranchée la plus profonde de la ligne.
En large courbe on suit toujour la route avec une certaine distance.
Vue en arrière vers la tranchée profonde.
Encore un bout plus proche de la route ...
... et plus vert.
Un mur de soutenement marque bien visiblement le tracé au dessus de la route.
Et ce tracé est bien praticable.
Vue en arrière vers St.-Martin-en-Haut, où a commencé la descente vers le Lyonnais.
On continue au dessus da la route ...
... et au bord d'un champ ...
... puis en legère courbe vers ...
... l'ouvrage le plus grand de la ligne, le viaduc au lieu-dit Croix-Forest.
Par un espèces de tunnel sous les bouissons ...
... on s'aproche au viaduc, bien, il est praticable.
En suite, une serie de poteaux marque le tracé.
Quelque centaines de mètres plus loin et dans la vue en arrière.
On continue vers la forêt au bord d'un champ.
Visiblement, la voie va contourner la coline pour rejoindre la route plus bas.
À l'ombre ...
... et à travers des clairières qui donnent une vue superbe sur la plaine du Lyonnais et les montagnes du Haut Bugey et du Jura plus loin.
On se dirige à nouveau vers le sud. Au fond le hameau Tiremanteau que le tracé contourne en contrebas
vue en arrière
Au dessous du chemin à travers champ les restes d'un remblai.
En dessous de la route en face on voit bien l'ancienne plateforme qui continue à descendre en rampe importante.
On a rejoint la route qui descende tout droit du viaduc de Croix-Forest, qu'on devine derrière les arbres au fond au millieu de la photo.
En suite le tracé est integré dans le pâturage et traverse de la proprieté privée. On prend la route secondaire traversant Tiremanteau qui se transforme en chemin à travers champ au bout du hameau. Un petit kilomètre plus loin on retrouve la plateforme traversant un chemin à travers champ.
En face, la plateforme est utilisé pour stocker du matériel. Une clôture nous empêche de suivre le tracé.
Vue d'en bas, au droite le terrain de stockage et en suite la continuation dans la pente.
En haut du hameau Le Bézin le tracé est difficil à retrouver. Au premier vue, cette suite d'arbres pourrait l'indiquer. Mais une continuation vers Rontalon sur ce coté de la coline aurait eu besoin d'une courbe très serrée ou même un tunel en spirale vers la continuation en bas du village. Il n'y a pas des traces ou documents qui correspondent.
Enfin on retrouve la plateforme, à nouveau au dessus de la route.
Voici le remblai bien visible au dessus de la route.
Sur la suite, des particuliers se sont installés sur la plateforme. Pas de continuation ici. On reprend la route vers Rontalon.
À l'entrée de Rontalon la plateforme est à nouveau bien visible au dessus de la route, se dirigeant vers le hameau Les Grandes Bruyères au dessus de Rontalon.
Le tracé coupe la rue principale en angle droite ...
... pour continuer à nouveau sur proprieté privée. Après la visite j'ai découvert sur Google Earth que la continuation derrière la maison au fond s'appelle "La Gare". Il faudra y revenir.
En arrière plan on voit le tracé descendre dans la pente. Intégré dans le pâturage il n'y a pas d'accès.
À cet endroit on peut finalement rejoindre la plateforme qui se dirige vers le ouest pour quelque kilomètres, utilisant ce detour pour descendre le dénivellement de 200m jusqu'à Thurins.
Par un tracé assez sinuseux ...
... à travers de la forêt, ...
... des clairières ...
... et des tranchées ...
... on se dirige vers la route St.-Martin-en-Haut - Thurins. Le fond de la vallée est traversé par un remblai en courbe ...
... pour joindre l'ancienne route ...
... apres avoir coupé la nouvelle. Dans la vue en arrière vers Rontalon on voit le remblai sous arbres. D'ici la voie a du emprunter la route. Je n'ai plus trouvé des traces jusqu'à ...
... la gare de Messimy, terminus de la ligne et gare de correspondance avec la ligne Lyon - Mornans. Le bâtiment est encore bien conservé, mais il n'y a plus de trace de la plateforme autour.

bernhard p lang a gmx p ch
Last modified: 0000-00-00 00:00:00