corpet
gare-ta
blanc-misseron
buffaud

Villefranche-sur-Saône - Bourg-en-Bresse


Bourg-en-Bresse - Jassans - Vilefranche-sur-Saône carte plus large

Le terminus de la ligne se trouvait sur la place devant la gare PLM de Villefranche-sur-Saône.
Une partie de cette place sert de parking aujourd'hui.
Cent mètres plus loin, sur le carrefour avec la rue Victor Hugo, il faillait manoeuvrer un rebroussement pour ensuite franchir les rails PLM vers Macôn par un passage inférieur. Encore aujourd'hui on dit "gares de Villefranche" au lieu de "gare de Villefranche", deux autres lignes à voie métrique prenait leur origin par ici, la ligne vers Tararé ("Tacot de Tararé") et la ligne vers Beaujeu et Monsols ("Tacot du Beaujolais").
En face du pont de passage, le tacot vers Tararé prenait la rue Victor Hugo. Les rails du rebroussement se trouvaient sur le carrefour devant nous. La ligne vers Beaujeu et Monsols continuait à longer les rails de la ligne PLM pendant un autre petit kilomètre.
Notre ligne prend le passage inférieur pour entrer le terrain d'ateliers, dépots et transbordement de marchandises de la ligne vers Bourg.
Par ici il se trouvait un triangle qui amênait vers la zone de transbordement avec le PLM.
Voici l'autre branche du triangle.
Les rails de la voie métrique se trouvaient à coté des rails de PLM.
Par un grand pont en métal en comun avec la route la ligne franchit la Saône pour ganger la gare de Jassans. Le port de Villefranche était servi par un embranchement.
Il y a un important trafic sur la rivière, à l'époque aussi les rails du tramway amênaient jusqu'au port.
La gare de Jassans à disparue, il n'y a plus des traces, pour tant qu'ils agîssait d'une installation importante de correspondance entre les lignes Villefranche - Bourg et Trévoux - Pont-de-Vaux - Saint-Trivier-de-Courtes. La ligne venant de Villefanche contournait le terrain de la gare et joignait la ligne venenant de Trévoux une centaine de mètres plus loin pour entrer la gare en commun avec cette ligne. L'emplacement de cette boucle est encore visible sur le plan de la ville.
Vers ici, la ligne quittait la gare.
Ce nom de rue n'a pas avoir grande chose avec l'ancien tracé.
À Corgenon je n'ai pas trouve des traces. La nouvelle route descende vers Bourg tout droit. La ligne fesait une boucle, probablement comme l'ancienne route.
Ensuite elle empruntait ce chemin.
Vue en arrière.
On continue en suivant le ruisseau.
Vue en arrière.
On suit le ruisseau pour à peu près cent mètres ...
L'ancien tracé venait de droite et quittait la place par la route courbée au fond à droite.
Cette fois-ci, le nom est correct, bien que le panneau est facile à rater.
En rampe constante on monte vers la gare de bifurcation avec la ligne vers Ambérieux-en-Dombes et Ambérieu-en-Bugey.
Par ici le chemin sert encore comme accès pour de maisons.
Cette fois-ci le panneau est bien visible.
On continue entre les gardins et des champs ...
Vue en arrière
On gange peu-à-peu l'altitude du plateau ...
... en faisant des boucles dans les champs.
Le tracé (chemin à droite) arrive sur un autre chemin à travers champ. La ligne continuait d'abord tout doit pour se diriger en suite par une large courbe en angle droite vers l'est. Jusqu'à la gare de bifurcation il n'y a plus des traces.
Dans les collines du Beaujolais en face silonnaient à l'époque les trains du tacot Villefrance - Beaujeu- Monsols.
La ligne passait par la petite trouée dans les arbres ...
... la même position de plus proche.
La ligne gagnait en accotement de l'ancienne route ...
... la gare de bifurcation vers Ambérieux-des-Dombes et Abérieu-en-Bugey.
Après la gare d'Ars la ligne continuait tout droit en accotement de la route vers Bourg-en-Bresse.
Pas de trace à Villeneuve, mais à Saint-Trivier-sur-Moignans on retrouve le bâtiment de la gare.
Une pompe à l'eau? Normalement on utilisait des châteaux d'eau.
À l'origin, la ligne traversait le village par la rue principale. Le tracé a été déplacé pour contourner le village par ce chemin.
Par ici on rejoigne la route vers Bourg.
Jusqu'à Châtillon-sur-Chalaronne on reste en accotement. À l'entrée de Châtillon la ligne quittait la route pour contourner la ville en site propre. Voici le remblai à coté de la route. Au bout du remblai dans une courbe vers la gauche sur terrain privé se trouvait la gare de Châtillon. Je n'ai osé d'y pénétrer. Il y avait une autre ligne de chemin de fer arrivant à Châtillon, venant de la gare PLM de Marlieux. C'était en fait la première qui arrivait à Châtillon. Aucun de plusieurs projects d'un raccordement entre les deux lignes a vu une réalisation.
Vue d'en bas vers le remblai.
Après avoir traversé du terrain privé bien couvert de végétation sauvage ...
... on continue sur l'ancien tracé.
En pente et courbe égale on rejoigne la nouvelle route.
Vue en arrière.
Ce pont n'a pas l'aire d'etre un pont ferroviaire, mais il se trouve à l'endroit où la ligne franchissait la Chalaronne.
En suite dans la vue en arrière le tracé sur remblai qui suit le pont sur la Chalaronne.
On continue le long de la nouvelle route ...
... pour entrer une tranchée profonde.
On continue sours arbres ...
... pour finir soudain devant ces arbres. La ligne continuait tout droit pour joindre la route vers Bourg apres la ville. Après Châtillon, la ligne continuait en accotement. Plus des traces à Châtillon.
Peu avant Neuville-les-Dames, qui est situé sur une colline, la ligne quittait la route pour entrer la ville par le sud par ce chemin à travers champs.
Vue en arrière en direction Châtillon.
Sous arbres ...
... en tranchée on arrive ...
... à la place de l'ancienne gare.
La balance pour des chariots à marchandise.
Voici le bâtiment de la gare. La ligne joignait la rue principale peu après pour continuer en accotement jusqu'à Corgenon.
À Corgenon je n'ai pas trouve des traces. La nouvelle route descende vers Bourg tout droit et bien raide. La ligne du tram fesait une boucle, probablement comme l'ancienne route.
En pente et courbe égale on rejoigne la nouvelle route. Je n'ai plus eu le temps pour visiter Bourg et la gare de terminus de la ligne. Les dernières kilomètres restent pour une autre visite.

bernhard p lang a gmx p ch
Last modified: 0000-00-00 00:00:00